Les vins

Nos cuvées, du saumur au Champigny

Notre gamme est construite autour de deux blancs en Saumur : un chenin fruité et minéral, un parcellaire des « Rouères » plus concentré, généreux et franc.

Nous avons également trois Saumur Champigny : un « glouglou » juteux et tendre, deux parcellaires, « Les Poyeux » fin et gourmand, « Chaintres » puissant et précis.

 

Découvrez les fiches techniques des vins :

 

 


 

A la vigne ou au chai, c’est au rythme des saisons que nous travaillons à deux pour retranscrire le plus fidèlement possible nos terroirs afin d’élaborer des vins que nous aimons. Nous veillons à préserver la précision et la pureté de chacune de nos cuvées, c’est pourquoi nous sommes très attachés à la notion de parcellaire.

 

Le millésime 2019

Nos premières vendanges… Celles-ci ont commencé le 1er octobre et se sont terminées le 12 avec dans l’ensemble une météo clémente. Nous avons obtenu une maturité optimale sur chacune de nos parcelles, et ce malgré le gel de début avril et la sécheresse de l’été. Cette première récolte, bien que petite en rendement, fût donc de très bonne qualité. Les rendements faibles donnent à nos vins une concentration gourmande dans l’expression du terroir.


Le millésime 2020

Et de deux…! Nos vendanges ont débuté le 8 septembre par nos chenins, puis pour nos cabernets francs à partir du 21 septembre. Nous avons terminé le 30 par nos parcellaires. Une précocité sur l’ensemble de ce millésime puisque nous avons eu 1 mois d’avance par rapport aux vendanges 2019. La météo a été en notre faveur sur ce millésime : beau et chaud sur nos récoltes matinales des chenins, puis plus tempéré sur les cabernets francs (quasi 10 degrés de différence). Nous avons eu la chance de passer au travers des fortes pluies de début octobre. Une vendange seine, mure, précise : que du bonheur !


Le millésime 2021

Retour à un millésime plus ligérien…! Il a fallu être patient cette année, nous avons entamé la vendange des chenins le 30 septembre. Trois jours qui étaient annoncés comme très humides voir pluvieux…finalement le soleil était de la partie ! Ce qui n’était pas pour nous déplaire…
Les cabernets francs, eux, ont été ramassés à partir du 6 octobre, pour tendre vers une maturité optimale. Les glouglou d’abord, puis le parcellaire des Poyeux le 8 octobre, pour finir sur Chaintres le 14 octobre.